Accueil > Accueil > Publications > Communiqués de presse > Soutien au Peuple du Mali : la CEDEAO face à ses turpitudes

Paris, le 28 août 2020

Paris, le 28 août 2020

COMMUNIQUE DE PRESSE

Le peuple malien depuis plusieurs jours, a décidé de prendre son destin en mains et sa classe politique a rejeté les solutions boiteuses de sortie de crise élaborées par la CEDEAO dans le seul but de maintenir des dirigeants corrompus au pouvoir.

Synergie-Togo félicite le peuple du Mali pour sa détermination à transcender les peurs pour se hisser au plus haut niveau de sa souveraineté. Au lieu de réprimer ce soulèvement populaire, l’armée, républicaine et non partisane, s’est rangée du côté du peuple qu’elle a mission de servir et protéger.

Cette détermination est un exemple pour les peuples de l’Afrique de l’ouest qui aspirent à leur liberté mais sont pris en otage par leurs gouvernants. Elle est également incontournable pour mettre fin aux régimes dictatoriaux qui piétinent leurs peuples, au profit d’une minorité qui pille leurs pays.

Un coup d’état militaire n’est certainement pas un événement à célébrer ni à encourager, mais il semble, dans le cas malien, être une réponse à l’exigence de liberté du peuple. Cette réponse se doit toutefois de respecter le cycle d’une transition courte qui débouche sur des élections démocratiques et transparentes dans le respect des standards internationaux.

Synergie-Togo déplore que la CEDEAO ne sorte l’application de ses protocoles assortis de sanctions que lorsqu’il s’agit de protéger l’un de ses chefs d’Etat membres. Elle devrait traiter les tripatouillages constitutionnels et électoraux avec autant de rigueur que les coups d’état militaires.

Les modifications constitutionnelles opérées par les potentats africains pour briguer plus de deux mandats afin de conserver le pouvoir à tout prix et contre la volonté de leur peuple, sont autant de coups d’état que Synergie-Togo dénonce avec énergie. La démocratie, au Mali comme ailleurs, ne peut se résoudre à la mal gouvernance et à un formalisme électoral qui repose sur des fraudes.

Synergie-Togo déplore le silence complice de la communauté internationale qui se réfugie derrière la CEDEAO, qui a montré ses limites dans la résolution des crises dans la sous-région, et qui n’a jamais condamné les méfaits des modifications constitutionnelles qui sont plus néfastes que les coups d’état militaires. Nul ne s’est manifesté lorsque le peuple malien ainsi que d’autres peuples de la sous-région se sont plaints de la corruption, de la mauvaise gouvernance, pendant que de l’argent public est détourné en masse.

Face aux conséquences de ses propres turpitudes, la CEDEAO devrait définitivement faire sa mue en faisant respecter les règles contenues dans sa charte, notamment la bonne gouvernance, le respect des Droits de l’Homme, la responsabilité des dirigeants vis-à-vis de leurs peuples.

Synergie-Togo félicite le peuple malien pour sa bravoure et encourage la junte militaire à transmettre rapidement le pouvoir aux civils pour faire revivre la démocratie populaire au Mali.

Pour Synergie Togo,

Le Secrétaire Général, Camille Lawson-Body

Association sans but lucratif créée à Paris en 2008, Synergie-Togo a pour objectif de contribuer au développement économique, social et culturel du Togo. L’association a pour mission de sensibiliser les membres de la diaspora togolaise quant à leurs responsabilités vis-à-vis de leur pays d’origine. Elle sert également de cadre de réflexion et d’actions mobilisant les compétences et expériences diverses en vue de la promotion des valeurs de solidarité, de démocratie et des droits humains.